English 
Fran├žais

Gender and educational differences in internal migration

Guy J. Abel, University of Hong Kong
Aude Bernard, University of Queensland
Raya Muttarak, Wittgenstein Centre for Demography and Global Human Capital, International Institute for Applied Systems Analysis (IIASA)

L'âge, le sexe et l'éducation sont les trois principales sources d'hétérogénéité observables dans l'étude de la population. La compréhension de ces différentiels démographiques est essentielle pour projeter les futures tailles et compositions des populations (Lutz 2014). En exploitant les enregistrements de recensement harmonisés dans la série intégrée de microdonnées à grande diffusion pour 58 pays sur la période 1960-2011, nous décrivons d'abord l'intensité de la migration par sexe et par éducation. Par la suite, nous ajustons une série de modèles d'interaction spatiale de type gravité multiniveaux pondérés. Nous utilisons une gamme de variables pour étudier les différences entre la migration des sous-groupes de population (c. Nous cherchons des modèles distincts dans les niveaux de migration à travers différents groupes d'éducation, où par exemple, les migrants plus les instruments sont associés à des déplacements plus longs et loin des régions plus anciennes. Au sein des niveaux d'éducation, des variations selon le sexe sont également apparentes. Par exemple, les hommes aux niveaux d'éducation inférieurs sont fournis par les zones offrant de meilleures opportunités d'emploi que leurs homologues féminines.

Keywords: Internal migration, Cross-country comparative analyses, Human capital and labour markets

See paper.

  Presented in Session 45. Migration: Diversity of contexts