English 
Fran├žais

Regional mortality inequalities in the Netherlands and the role of internal migration

Adrien Remund, Rijksuniversiteit Groningen
Fanny Janssen, Netherlands Interdisciplinary Demographic Institute (NIDI) and University of Groningen
Ernst van der Hoeven, Population Research Centre, University of Groningen

La nature sélective de la migration et ses influences sur la santé et la mortalité des migrants par rapport aux autochtones est bien établie pour la migration internationale, mais moins pour la migration interne. Dans cette étude, nous visons à quantifier l'influence que la migration interne exerce sur les différentiels régionaux de mortalité aux Pays-Bas. Nous utilisons les données de mortalité et de population des registres de population pour la période 2015-2019 pour calculer les tables de mortalité par statut migratoire interne dans les 40 régions NUTS-3 néerlandaises. Les résultats préliminaires montrent que, contrairement à la plupart des études internationales sur les migrants internationaux, les personnes qui ont traversé la région au cours des 10 années précédant l'observation affichent une espérance de vie de 2,7 (hommes) à 3,8 (femmes) inférieure à celle de leurs homologues restés dans la même région. Cette sélection négative des migrants internes se retrouve dans toutes les régions, bien qu'avec de grandes différences, et reflète la sélection négative des migrants internes de plus de 40 ans, c'est-à-dire beaucoup plus jeunes que prévu. En raison de la faible part des migrants internes dans la population, ces écarts ne contribuent cependant pas aux différentiels de mortalité régionaux observés.

Keywords: Mortality, Internal migration, Spatial dependence/heterogeneity

See paper.

  Presented in Session 119. Migration and Socioeconomic Inequalities