English 
Français

A la recherche de déterminants du mariage précoce au Burkina Faso

Idrissa Kaboré, Institut Supérieur des Sciences de La Population(issp)
Bilampoa Gnoumou Thiombiano, Université Joseph Ki-Zerbo, Ouagadougou
Jean-François Kobiané, Institut Supérieur des Sciences de la Population/Université Joseph Ki-Zerbo
Dramane Boly, Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP)

Au-delà de la diversité du mariage précoce, c’est une préoccupation dans nombre de pays, particulièrement dans ceux de l’Afrique subsaharienne. Le mariage précoce est en effet une violation des droits humains fondamentaux des filles, y compris leur droit de choisir si elles veulent se marier, quand et avec qui elles souhaitent se marier (UNFPA & Population council, 2016). Les déterminants du phénomène sont aussi multiples avec des influences variées. La présente communication s’intéresse aux déterminants du mariage précoce au Burkina Faso. A partir des données de l’Enquête Démographique et de Santé et à Indicateurs Multiples (EDSBF-MICS IV) de 2010 des résultats intéressants apparaissent. Les analyses descriptives montrent que le mariage précoce est relativement fréquent au Burkina Faso (57,6% des premières union avant 18 ans). Les enfants des régions du Sahel, de l’Est, du Nord, des cascades et de la Boucle du Mouhoun sont les plus exposés au mariage précoce. Toutes les variables explicatives sont associées au mariage précoce au seuil de 5% et elles ont une influence significative sur le mariage précoce.

Keywords: Demographic and social surveys, Children and youth, Inequality, Life event calendar analysis

See extended abstract.

  Presented in Session 161. Family Systems, Kinship and Marriage Timing