English 
Fran├žais

Poverty, Education and Human Capital in India: The Age Education Structure

Sayeed Unisa, international Institute for Population Sciences
Tejal Lakhan, International Institute for Population Sciences (IIPS)
Neethu Naik

Le dividende démographique ne concerne pas seulement l'explosion de la jeunesse dans la population totale, mais aussi l'aptitude de la nation à doter sa jeunesse des meilleurs atouts possibles, qu'il s'agisse de l'éducation ou de son emploi prolifique. Lors de la planification de la croissance économique d'un pays comme l'Inde, qui est l'incarnation vivante de la diversité religieuse, ainsi que de l'éducation, la religion est un aspect important de la population à prendre en compte. Par conséquent, à l'aide d'outils de dynamique démographique multidimensionnelle, les structures changeantes du niveau d'instruction par âge et par sexe ont été construites séparément pour les hindous et les musulmans en récupérant les données du recensement de 2011 et de l'enquête nationale sur la santé familiale 2015-16. Bien que des améliorations aient été apportées au niveau de l'éducation, une grande partie de la population féminine est toujours analphabète, ce qui souligne la nécessité d'une intervention politique pour accroître l'éducation des femmes, ce qui se traduit par de meilleurs résultats en matière de développement humain, réduit la pauvreté et accélère potentiellement la croissance économique. La condition des musulmans est particulièrement mauvaise avec des niveaux inférieurs d'amélioration du niveau d'instruction par rapport aux hindous, ce qui les expose au risque d'être employés dans le secteur non organisé, ce qui a un impact sur la génération future et se retrouve piégé dans le cercle vicieux de la pauvreté, du chômage et du faible niveau d'éducation. et mauvaise santé

Keywords: Census data, Age structure, Population size and growth/decline, Demography of religions

See extended abstract.

  Presented in Session 189. Population and Development: Human Capital Perspectives