English 
Fran├žais

Heterogenous trajectories of depressive symptoms among South African men: Evidence from Latent Growth Mixture Modelling

Marifa Muchemwa, University of The Witwatersrand
Clifford Odimwegu, University of the Witwatersrand

Le but de cette étude est d'établir s'il existe des trajectoires hétérogènes de symptômes dépressifs chez les hommes sud-africains en utilisant des techniques de modélisation de mélange de croissance latente. L'étude utilise les données de l'enquête National Income Dynamics Study (NIDS) sur cinq vagues de 2008 à 2017. La variable dépendante est la dépression et est évaluée à l'aide d'une version en 10 éléments de l'échelle de dépression du Center for Epidemiologic Studies (CESD). Les résultats de la modélisation du Latent Growth Mixture montrent deux classes de symptômes dépressifs chez les hommes sud-africains. Aux fins de discussion, ceux-ci sont désignés comme le groupe à symptômes élevés ainsi que le groupe à symptômes faibles, la première classe constituant 96,95 % des hommes et la seconde 3,05 % et montrant la forte prévalence des symptômes dépressifs chez les hommes. Les variables fictives concernant la pension alimentaire pour enfants et le changement familial sont ajoutées indépendamment dans le modèle en tant que variables prédictives. Les résultats montrent une diminution des symptômes dépressifs au cours des cinq vagues, tant pour les hommes qui ont connu un changement familial que pour ceux qui n'ont pas connu de changement familial. Les hommes qui payaient une pension alimentaire pour enfants avaient des trajectoires élevées de symptômes dépressifs par rapport aux hommes qui ne payaient pas de pension alimentaire pour les groupes à symptômes élevés et faibles.

Keywords: Longitudinal studies, Latent class analysis

See extended abstract.

  Presented in Session P7.