English 
Fran├žais

How does mortality contribute to lifetime pension inequality? Evidence from five decades of Swedish taxation data

Jiaxin Shi, University of Oxford
Martin Kolk, Stockholm University

Les systèmes de retraite sont souvent progressifs : les personnes à faible revenu reçoivent un pourcentage plus élevé de leur revenu en tant que retraite ultérieure. Par contre, ceux qui gagnent moins ont une mortalité plus élevée et accumulent ainsi moins d'années de revenu de retraite. Ces facteurs opposés contribuent donc tous deux à la progressivité d'un système de retraite donnée. Jusqu'à présent, les efforts empiriques pour démêler les effets de l'inégalité de la mortalité sur les pensions viagères ont été rares. Nous utilisons des données fiscales suédoises liées aux dépôts enregistrés de 1970 à 2018 pour étudier le lien entre l'éducation et les revenus avant la retraite et la pension à vie, ainsi que la manière dont les inégalités de mortalité entre les groupes contribuent aux inégalités globales de revenu de pension à vie. Les résultats montrent qu'à la fois une structure de remplacement progressif et des différentiels de rémunération versés à la répartition globale des pensions viagères. Une proportion substantielle de l'inégalité totale des pensions viagères peut être attribuée au fait que les groupes socialement favorisés vivent plus longtemps, en particulier pour les hommes. Les différences de mortalité peuvent s'expliquer jusqu'à 28 % des prestations de retraite à vie entre les groupes socio-économiques. Nous concluons que les inégalités de mortalité doivent être prises en compte lors de la conception des politiques de retraite, car elles jouent un rôle important dans la détermination du degré global de transferts de revenus dans un système de retraite.

Keywords: Mortality, Inequality, Decomposition analysis/methods, Population ageing

See paper.

  Presented in Session 172. Ageing, Retirement, and Saving