English 
Fran├žais

How disadvantaged are Roma and Travellers in Europe in terms of life expectancy? Indirect estimations with the orphanhood method

Marc Luy, Wittgenstein Centre (IIASA, OeAW, Univ. Vienna)

Selon les données du Conseil de l'Europe les plus citées et généralement acceptées, l'espérance de vie (LE) de la population des Roms et Gens du voyage (RT) est inférieure de 10 à 15 ans à celle de la population générale. Cependant, tous les rapports existants sur les niveaux et les tendances de LE de RT sont limités dans l'exhaustivité et la qualité des données disponibles. Par conséquent, il n'est pas clair si le désavantage en nombre d'années de vie est réellement si élevé. Le but de cet article est donc de fournir des estimations supplémentaires pour les sous-populations de RT pour lesquelles aucune estimation de ce type n'existe à ce jour. Nous avons utilisé l'enquête sur les Roms et les Gens du voyage de 2019 (réalisée dans six pays d'Europe occidentale) qui permet d'estimer le LE avec la «méthode des orphelins» indirecte. Les résultats confirment les estimations concernant l'étendue des différences de LE entre RT et les populations nationales. Conformément aux rapports précédents, l'ampleur estimée du désavantage de la RT varie d'un pays à l'autre. Les différences estimées de LE à la naissance pour les populations nationales se révèlent entre 7,1 ans pour les femmes tsiganes et voyageurs au Royaume-Uni et 14,2 ans pour les hommes roms et caravaniers en Belgique.

Keywords: Mortality, Experimental methods, Migrant populations

See paper.

  Presented in Session 166. Methods and Data for Demographic Analysis