English 
Fran├žais

Redistributive effects of pension reforms: Who are the winners and losers?

Miguel Sanchez-Romero, Vienna Institute of Demography
Philip Schuster, Oesterreichische Nationalbank
Alexia Fuernkranz-Prskawetz, Vienna University of Technology

À mesure que l'hétérogénéité de l'espérance de vie selon le statut socio-économique augmente, les systèmes de retraite deviennent plus régressifs, ce qui implique des transferts de richesse des individus de courte durée vers les individus de longue durée. Diverses réformes des retraites visent à réduire ces inégalités causées par des différences ex ante d'espérance de vie. Cependant, ces réformes des retraites peuvent elles-mêmes induire des effets de redistribution puisque a) l'espérance de vie n'est pas parfaitement corrélée au statut socio-économique et b) les réformes des retraites elles-mêmes auront un impact sur les décisions du cycle de vie (éducation, consommation, santé, offre de travail) et, in fine, aussi sur l'espérance de vie et la composition de la population. Pour tenir compte de ces effets de répercussion des réformes des retraites dans les sociétés vieillissantes hétérogènes, nous indiquons un cadre OLG peuplé d'individus hétérogènes qui se distinguent par leur capacité d'apprentissage et leur désutilité par rapport à l'effort de fréquentation scolaire. Ces hétérogénéités initiales impliquent des différences d'espérance de vie ex ante. Dans ce cadre, nous étudions deux réformes des retraites qui visent à rendre compte de ces différences d'espérance de vie ex ante. Nous montrons qu'en intégrant le feedback des réformes des retraites sur les comportements individuels, de nouvelles redistributions peuvent en résulter.

Keywords: Inequality, Policy evaluation, Population ageing, Simulation

See paper.

  Presented in Session 172. Ageing, Retirement, and Saving