English 
Français

Inégalités d’accès a l’eau et a l’assainissement améliorés dans l’UEMOA

Claudia Nono Djomgang, Institut de Formation et de Recherche Démographiques (IFORD)
Thierry Bedel Tsafack Waba, Institut National d'étude démographique
Natacha Darlène Adda Wadou, Institut de formation et de recherche démographique

Le manque d’accès à l’eau et à l’assainissement améliorés reste l’un des problèmes de santé publique les plus importants en Afrique subsaharienne malgré les progrès constants réalisés au cours des dernières décennies. Face à l’absence, à notre connaissance, de consensus sur les facteurs explicatifs de l’accès à ces services sociaux de bases et à la nécessité d’atteindre l’ODD 6, cette étude vise à faire une analyse comparative des inégalités d’accès simultané à l’eau et à l’assainissement améliorés dans les pays membres de l’UEMOA. Elle recourt aux données de l’Enquête Régionale Intégrée sur l’Emploi et le Secteur Informel (ERI – ESI), réalisée en 2017-2018 dans les Etats membres de l’UEMOA. Des analyses de la variance et des modèles logit et log log complémentaire, il ressort que les caractéristiques des chefs de ménage et des ménages influencent significativement tant l’accès à l’eau améliorée qu’à l’assainissement amélioré dans l’ensemble des pays. Aussi, les ménages ruraux pauvres dont le chef de ménage est sans niveau d’instruction sont les plus susceptibles de ne pas avoir simultanément accès à l’eau améliorée et à l’assainissement amélioré. Cette vulnérabilité se trouve plus prononcée dans les pays du Sahel (Burkina-Faso, Mali, Niger et Sénégal).

Keywords: Causal analysis / Causal estimation, Economic analysis, Applied demography, Cross-country comparative analyses

See extended abstract.

  Presented in Session 102. Impact of Environmental Factors on Population Health and Wellbeing (II)