English 
Fran├žais

The impact of education on fertility during the Chinese Reform Era

Pau Baizan-Munoz, Universitat Pompeu Fabra and ICREA
Wanli Nie, UCLouvain

Nous avons examiné l'influence de l'éducation sur les décisions de fécondité dans la Chine contemporaine, en nous appuyant sur des idées théoriques qui mettent l'accent sur le rôle des institutions sociales, des relations entre les sexes et de la dynamique du parcours de vie dans la formation du comportement familial. Ceci nous a conduit à proposer un ensemble d'hypothèses qui expliquent l'effet différentiel de l'éducation sur chaque parité. Nous avons utilisé des informations sur les cohortes féminines nées entre 1960 et 1989, provenant des études du panel familial chinois pour 2010-2018. Nous avons appliqué des modèles d'histoire d'événements avec des modèles d'équations indépendantes et simultanées pour tenir compte des effets de sélection et d'endogénéité. Conformément à nos hypothèses, nos résultats montrent peu de différentiels d'éducation dans la probabilité d'avoir un premier enfant, alors que les plus éduquées reportent les premières naissances. Le niveau d'instruction des femmes est fortement associé négativement au risque d'avoir un deuxième ou un troisième enfant. Le niveau d'instruction du partenaire masculin a également un effet négatif sur le risque de transition vers une deuxième ou une troisième naissance, mais avec une intensité plus faible. Nous avons également constaté que l'effet négatif de l'éducation sur les taux de deuxième naissance diminue de manière significative dans toutes les cohortes de naissance. De plus, l'effet des politiques de limitation des naissances augmente progressivement avec le niveau d'instruction.

Keywords: Life course analysis, Event history analysis, Inequality, Politics and demography

See paper.

  Presented in Session 194. Economy, Education, and Fertility