English 
Fran├žais

Dynamics of Fertility and Family Planning among the Urban Poor in India: Findings from NFHS 2, 3 and 4

Siddharth Agarwal, Urban Health Resource Center
S Kaushik, Independent Consultant & Researcher

Arrière-plan : La population des bidonvilles, qui représente 17,4 % (65,5 millions) de la population urbaine indienne, a augmenté de 25,1 % entre 2001 et 2011. Méthodologie: Nous comparons le quartile inférieur de l'échantillon urbain avec la population urbaine restante de trois séries de NFHS menées entre 1998-99 et 2015-16, pour examiner les tendances en matière de fécondité et de planification familiale et les disparités intra-urbaines. Résultats: Bien que l'ISF du quartile urbain le plus bas ait diminué de 3,8 en 1998-99 à 2,8 en 2004-05 et à 2,28 en 2015-16, le quartile le plus bas a connu une fécondité adolescente élevée (63 naissances pour 1000) en 2014-15 contre 26 pour cent. 1000 naissances dans la population urbaine restante. Les naissances de rang supérieur (>3) et les naissances rapprochées (<24 mois) chez les pauvres en milieu urbain sont de 34,6 % et 33,5 % en 2015-2016, contre 16,4 % et 25 % dans le reste de la population urbaine. L'utilisation de contraceptifs modernes a stagné au cours des dix années entre NFHS-3 et 4. Dans l'ensemble de l'Inde, seuls 17,7 % des non-utilisateurs de méthodes contraceptives ont été informés de la PF par un agent de santé en 2015-16. Conclusion: Il est crucial d'aborder la PF et la maternité saine parmi les pauvres des villes grâce à l'amélioration des conseils, de l'accès à l'information et aux services.

Keywords: Urbanization and urban populations, Family planning and contraception, Fertility and childbirth, Health and morbidity

See extended abstract.

  Presented in Session 158. Urban Demography and Segregation